logo
 

titre

Fiche signlétique

Beaulieu est situé à l'est du département de l'Orne,
en Basse-Normandie,
Préfecture: Alençon
Sous-préfecture : Mortagne.
C'est l'une des 15 communes d
u canton de Tourouvre. La commune est limitrophe du département de Mure, Haute-Normandie et à quelques kms de celui de l'Eure et Lo irrégion Centre.

Horaires de la mairie :
Lundi et jeudi : 13h30 – 16h30
Tél : 02.33.25.70.41
Courriel : mairiebeaulieu@wanadoo.fr

Le mot du maire

Permettez-moi tout d'abord de vous souhaiter à toutes et à tous, une bonne et
paisible année 2016.
Nous sortons d'une année 2015 marquée par de terribles évènements au niveau
national qui ont profondement choqué notre pays tout entier. Par chance, nos
campagnes se trouvent encore à l'abri de ces massacres, mais il n'est pas rare de
rencontrer des personnes qui furent touchées de près ou de loin par ces barbaries et je
souhaite, en mon nom et en celui du conseil municipal leurs témoigner notre compassion.
L'année qui vient de s'écouler a été marquée par des choix forts de la part du conseil
municipal, concernant les contours des futures communes. Après avoir refusé la création
d'une commune nouvelle regroupant l'ensemble de la Communauté de Commune, nous
réfléchissons à un périmètre plus restreint de 4 ou 5 communes, avec la volonté mutuelle de
regrouper nos forces dans les années à venir. Nous sommes obligés de constater que les
réformes territoriales s'enchaînent et il devient de plus en plus difficile à de petites
collectivités comme la nôtre d'exister. Je reste persuadé que nos responsables politiques
font une erreur fondamentale en pensant faire des économies sur le dos de nos petites
communes, qui, rappelons-le, sont souvent moins endettées que les grosses collectivités,
où l'élu de base perd tout contact avec ses concitoyens.
Nous avons la chance d'avoir sur notre territoire de nombreux bénévoles qui
participent pleinement à la vie associative locale et je tiens à remercier les associations : le
Comité des fêtes, Mémoire de Beaulieu, les responsables de la bibliothèque, les clubs de
pétanque et de poker, ainsi que les aînés ruraux pour leur dévouement, reconnu par tous,
tout au long de l'année.
Ce?e année 2016 sera pour nous l'occasion d'accueillir l'assemblée générale des
« Beaulieu de France », les 10 et 11 septembre. Une trentaine de personnes se réunisse
déjà régulièrement pour proposer un programme festif, original, attractif pour ces deux
journées que l'on espère ensoleillées. Un groupe de jeunes travaille également à
l'organisa?on d'un programme spécialement étudié pour eux afin, espérons-le de créer des
liens pour la jeune génération. Nous solliciterons une fois de plus l'ensemble des forces
vives de notre village pour réussir ce rassemblement.
Je vous souhaite bonne lecture de ce bulletin municipal et vous renouvelle tous mes
voeux pour 2016.
Le conseil municipal :
Emmanuel Le Secq, maire ;

Dominique Jouandet,
premier
adjoint ;

Yolande Morin,
second adjoint

Alain Prouteau,
Denys Roth Le Gentil,
Violaine Maltier,
Catherine Quenardel, Sylviane Leparoux,
Philippe Alix,
Emmanuel Philippe,
Pascal Vandamme.
Une association

En Juin 2001, un petit groupe d'amis se constitue et commence à collecter des documents sur la vie autrefois, à Beaulieu, en vue de constituer un petit document sur le XX° siècle.
Mais, l'équipe est allée de surprise en surprise; elle a découvert, en remontant un peu le temps - les années 1850 - des activités à Beaulieu qu'elle ne soupçonnait pas: ces années-là, une quarantaine de femmes cousaient des gants à domicile... Vers 1800, un moulin à foulon faisait travailler filassiers, fileuses, toiliers, tisserands et même teinturiers... au coeur du bourg! La Trinité a été paroisse et avait son presbytère, son cimetière, son église et celle-ci a été... vendue! Et puis, il y a eu des gardes du corps du Roy sous Louis XVIII et Charles X, et puis, ... et puis...

www.beaulieu-en-perche.com

Mémoire de Beaulieu a tenu son assemblée générale, vendredi soir à la bibliothèque. Mémoire de Beaulieu a tenu son assemblée générale, vendredi soir à la bibliothèque. |
Facebook Twitter Google+
Achetez votre journal numérique
L'assemblée générale de Mémoire de Beaulieu, association de sauvegarde du patrimoine local, présidée par Françoise Le Secq, s'est tenue vendredi soir, à la bibliothèque municipale. Les réalisations et activités de l'année ont été présentées lors d'un diaporama aux adhérents.

L'entretien de l'arboretum a été effectué avec la plantation de fleurs vivaces signalées par une étiquette en ardoise. Il est envisagé de poursuivre son entretien avec le début de l'aménagement de la partie billonnée (des passerelles sont prévues afin de pouvoir visiter cette zone qui comportera des allées où l'on pourra redécouvrir certaines fables de La Fontaine).

Restauration du mini-golf

Le mini-golf sera aussi rénové l'an prochain, notamment trois parcours endommagés. L'objectif est que ces deux lieux soient terminés pour le rassemblement des Beaulieu de France, prévu en septembre 2016 à Beaulieu. Quant aux activités créatives, elles se poursuivent avec une douzaine de personnes pour l'atelier cartonnage, huit pour celui de la peinture où chacun laisse libre cours à son imagination.

En 2015, Mémoire de Beaulieu organisera la journée du patrimoine, le 19 septembre. Une marche vers trois châteaux : Beaulieu, les Routis et le Breuil sera proposée avec, en chaque lieu, des saynètes rappelant l'histoire des demeures, des anciens habitants et des gens de maison : cuisinières, valets de chambre, cochers, jardiniers. La présidente a lancé un appel aux bénévoles, pour prévoir une journée, afin d'éclaircir de nouveau l'arboretum car certains arbres gênent le développement harmonieux de beaux arbres. Le rassemblement des Beaulieu de France, en septembre 2016, se prépare avec les autres associations de la commune.

Le bureau. Présidente : Françoise Le Secq ; vice-présidente : Karine Durand ; trésorière : Nicole Ribot et vice-trésorière : Véronique Paumier ; secrétaire : Alexandra Le Secq. Membres : Anna Passerieu, Christiane Blanc, Sylviane Leparoux, Renée Morin, Alain Prouteau, Christine Leroux, Daniel Clin. Élection du tiers sortant : Anna Passerieu, Christiane Blanc, Sylviane Leparoux.Traduction B. Va Tout comme les villages de Charencey, Moussonvilliers, Normandel et Saint-Maurice-lès-Charencey, La Trinité-sur-Avre dépendait au xiiie siècle de la châtellenie de Châteauneuf-en-Thymerais[2] dont les seigneurs successifs régnaient sur le Thymerais et guerroyaient au nom des rois de France contre les ducs de Normandie et les Anglais.

Le 30 juillet 1823, la commune de La Trinité-sur-Avre (ou simplement La Trinité, 166 habitants en 1821, au sud-ouest du territoire) est réunie à celle de Beaulieu (309 habitants)[3],[4].conseil municipal, élu dimanche dernier, s'est réuni samedi afin d'élire le maire et les adjoints. Beaulieu a un nouveau maire. Emmanuel Le Secq, 41 ans, agriculteur et aussi président du comité des fêtes, a été élu maire de la commune. Il sera entouré de Dominique Jouandet, 55 ans, agriculteur, nommé premier adjoint et de Yolande Morin, 42 ans, commerçante et qui est devenue second adjoint au maire.

Images
 
Pierre tombale


Correspondant de l'Alliance
des Beaulieu de France
Emmanuel Le Secq


 

 
BEAULIEU
(Orne)
Le territoire de Beaulieu est formé depuis 1823 de deux paroisses : Beaulieu et La Trinité

Le territoire de Beaulieu est formé depuis 1823 de deux paroisses : Beaulieu et La Trinité
Son histoire
Au cœur du village, est encore matérialisée, aujourd'hui une double frontière séparant la France de la Normandie dès le Xème siècle : l'Avre, rivière prenant sa source à quelques kilomètres de Beaulieu, dans la majestueuse forêt du Perche et, "les fossés le Roy" que fit ériger Henri Il Plantagenet, roi d'Angleterre en 1168 pour conforter
l'Avre , frontière naturelle!
L'invasion des normands
Au IXe S, les gens du Nord, ces fameux vikings, envahissent la France et pillent les trésors des églises, massacrent hommes, femmes, enfants et gagnent sans cesse du terrain. Pour limiter ces intrusions, un accord est proposé par le roi de France Charles le Chauve, à Rollon,
premier duc de Normandie signé en 911, à St.Clair sur Epte. Ses limites ne furent guère respectées et, de véritables carnages eurent lieu nous dît l'histoire, en la grande forêt du Perche , en notre région; « le roi Charles le Simple ne crut trouver de meilleures limites que celles de la province et de la forêt du Perche , ayant encore plus de confiance dans la force et la valeur des habitants que dans la situation même des lieux, puisqu'il ne borna cette séparation que par la petite rivière d'Avre qui, sortant de la forêt où elle prend source, sépare la France d'avec la Normandie »
D'où ces vers illustrant bien ce qui vient d'être dit
« L'Avre, faible en son cours, sépare en deux les champs,
Et des braves français, et des fameux normands »
Séparés depuis des siècles
Beaulieu, commune d'aujourd'hui, est formé de deux anciennes paroisses, situées, l'une sur la rive droite de l'Avre : La Trinité , l'autre sur sa rive gauche : Beaulieu.
Réunies après le Concordat de 1801, ces deux villages ont une histoire qui les a séparé depuis les origines peut-on dire!
L'Avre, coule toujours tranquille dans nos champs et nos prés, et, les vestiges des « Fossés le Roy » sont là pour nous rappeler un passé douloureux...
Aujourd'hui, Beaulieu, commune rurale, agricole
Un tout petit bourg : une église, un château, dix maisons...et 21 hameaux habités où sont « plantés » 5 autres petits châteaux. Sur 1806 ha dont presque 400 ha encore boisés Beaulieu accueille près de 190 habitants,
Un village aux confins de régions différentes; situé entre Perche, région vallonnée, avec ses prairies et ses chevaux percherons si renommés ,et pays d'Ouche, pays bocager, difficile à cultiver, terre argileuse avec d'innombrables silex, région qui, peu à peu devient céréalière, et, à deux pas de la région Centre où commence la Beauce et ses grandes étendues de plaine.
Beaulieu est un peu un délicieux mélange de ces 3 régions naturelles aux paysages si différents .
Un habitat caractéristique du pays d'Ouche
Nos maisons traditionnelles sont construites en silex ramassés dans les champs , le sol en est couvert ! Les pierres, bien alignées en rangées successives sont parfois intercalées par une ou plusieurs rangées de briques, posées à plat. Les murs, montés à la chaux, laissent le silex apparent ; des constructions moins anciennes sont recouvertes d'un enduit qui leur fait perdre leur rustique beauté .
Les encadrements des portes et des fenêtres , les angles sont montés en brique...la terre est argileuse et les briquetteries et tuileries étaient nombreuses dans la région. Alors, bien sûr, les toits sont couverts de petites tuiles fabriquées tout prés. Beaucoup de bâtiments ont des ouvertures avec un arc en plein cintre : portes, aération des étables, écuries, et même les lucarnes de grenier ! Les corniches sous toitures, sont souvent artistiquement finies et, ces quelques rangées de briques nous font découvrir le travail admirable des maçons du XVIIIe et XIXe siècle..
L'église
Une chapelle existait à Beaulicu en 1202 , mais l'église actuelle est l'œuvre de bien des remaniements. Le village se trouvant en bordure de frontière lors de la guerre de cent ans, il est
évident, que cette église fut reconstruite sur quelques ruines restées de cette période sanglante : Beaulicu appartient au diocèse de Séez, doyenné Perche et, est une des 32 communes de la paroisse Ste Anne du Perche . Le prêtre réside à 'I'ourouvre , siège également du chef-lieu de canton.
Dans l'église, on peut remarquer
- une très belle statue de la Vierge et l'enfant du XVe, en pierre polychrome classée Monument historique
*une poutre de gloire représentant Marie-Madeleine pleurant au pied de la croix du XVIe
* une pierre tombale ou plate-tombe, venant de l'église de La Trinité, paroisse réunie à Beaulieu après le Concordat de 1801 Cette pierre tombale représente Jean Fillon, chanoine de St Maclou de Mantes , mort l'an 1300 et enterré dans l'église de La Trinité ; pierre d'une exceptionnelle beauté... à venir découvrir absolument !
*les fonds baptismaux , XV-XVl e en pierre de grès avec un blason où sont scluptées trois fleurs de lys.
Et encore, les très belles portes de la sacristie en bois sculpté du XVIII e ornées de descentes d'objet de culte, des stalles avec miséricorde...
L'aire des Routis
Dans le bois de la conmune, une partie a été aménagée en aire de loisirs avec mini-golf, jeux pour enfants, terrain de bi-cross, tables de

pique-nique tout près de l'arborétum.
Le bois propose aussi des promenades dans le calme ,
à l'air tout à
la fois vivifiant et apaisant d'un Beau Lieu!

 
 

Les 10 et 11 septembre2016
Beaulieu
accueillera
la 18ème rencontre annuelle des
Beaulieu de France

PROGRAMME

Samedi matin

A partir de 9h :
accueil des participants à la salle polyvalente, et distribution des badges.
Présentation de la commune et des associations, et vidéo sur les sites importants du département de l'Orne.
Visite de l'église commentée.
Visite du parc du château de Beaulieu (commentaires des propriétaires), et exposition de sculptures de Monsieur Jean Alexandre Delattre.

12h-12h15 : Départ pour le repas à la salle polyvalente de Crulai (6kms)

Samedi après midi

Choix entre 2 programmes

Visite de Beaulieu d'un hameau à l'autre en voitures anciennes : 5 lieux visités (attention,
nombres de places limitées),

ou visite du musée de l'émigration Perche-Canada de Tourouvre puis de l' Abbaye de la Trappe (transport en car).
Pour les jeunes qui participeront, après-midi ludique avec jeux.

Samedi soir

Soirée de gala
à la salle polyvalente de Crulai. Dimanche matin
9h30 : Assemblée générale à la salle polyvalente de Beaulieu.

Toute la matinée :
Démonstration de sculpture sur bois à la tronçonneuse.
Visite de l'arborétum, mini-golf, boulodrome…Dimanche midi
Apéritif sous les pommiers dans la cour de la salle des fêtes ,
puis repas d'au revoir à la salle  de Crulai.
Agenda des manifestations
 
TOURISME
RAPPEL
La 7 ème Assemblée Générale s'est tenue à Beaulieu dans l'Orne,
les 10 et 11 septembre 2005
Voir compte-rendu

 
Copyright-Alliance des Beaulieu de France- 2003